Anatomie

L’abeille porte sur sa tête :

  • Des yeux latéraux composés (4 000 facettes)
  • Trois yeux simples ou ocelles mesurant l’intensité lumineuse
  • Deux antennes comportant douze articles munis de nombreux poils, assurant la détection des odeurs, des saveurs, des vibrations dont les sons, de la température, de l’humidité
  • Un appareil buccal (le proboscis) muni d’une langue à la fois lécheur et suceur

Le thorax est composé de trois anneaux, avec une paire de pattes sur chacun.

Les pattes de l’abeille sont munies de deux crochets et d’un organe adhésif leur permettant une bonne prise.

Une sorte de peigne, composé de poils rigides sur ses deux pattes avant, sert à l’abeille pour nettoyer ses antennes.

Les pattes postérieures sont adaptées à la récolte (brosse et peigne) et au transport (corbeille) du pollen.

Sur le thorax sont attachées deux paires d’ailes membraneuses à nervures.

Lors du vol les ailes postérieures, plus petites, sont reliées aux antérieures par une vingtaine de crochets chitineux afin de les rendre solidaires.Trois paires d’orifices (les stigmates) sont un accès au système respiratoire.

L’abdomen est formé de sept segments dont six sont apparents et composés de plaques rigides, une dorsale et une ventrale reliées latéralement par une fine lame chitineuse souple. Une lame du même type relie les segments successifs.

Sept paires de stigmates complètent ceux du thorax pour la respiration.

Les segments 3 à 6 sont munis, sous leurs plaques ventrales, des glandes cirières.

L’abeille femelle possède à l’extrémité de l’abdomen un aiguillon venimeux (pour les ouvrières) relié à un sac à venin contenant de l’ordre de 0,3mg de venin.